Des impressions utiles mais complexes

Lorsque l’on demande s’il est possible d’imprimer des firmes compliquées, en matériaux un peu exotiques, cela demande réflection et des tests. Mais en général ça fini par donner quelque chose d’utilisable.

Des chaussures orthopédiques à imprimer en Polypropylène (PP), sans supports ou de structures internes? Le mieux est une imprimante à tapis roulant. L’intérieur est sans support ou structure interne, et l’extérieur n’en a besoin que sous la semelle. Essais de la forme en petg d’abord, pour éliminer le facteur du matériau de l’équation. Une fois validé, on essaie avec le matériau plus complexe.

Forme complète en PET rose une fois les supports sous la semelle enlevés. Les supports de semelle en PP impriment en arrière plan. Le pet rose présentait quelques défauts d’impression liés à cette bobine en particulier, un plastique pas cher pour des essais rapides. Des plastiques de meilleure qualité délivrent de bien meilleurs résultats pour un objet final.
Essai tronqué de la forme pour valider l’état de surface intérieur de la forme. A part des problèmes liés au pet rose, l’extrusion et la forme sont bien maintenus.
Début de l’impression en PP sur le tapis roulant de la CR-30, après pose d’un aprêt pour que le PP tienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.